Sirine&Amandine

Bienvenue chez Sirine&Amandine 🙂 Venez découvrir nos univers et nos passions au travers d'articles qui vous informeront et qui vous feront partager nos quotidiens ! Abonnez-vous à notre newsletter ❤️

 
 
 
 
  • sirineetamandine

Ma routine soin au naturel (+ Recettes !)




Hey, c’est Amandine ! Aujourd’hui, je reviens pour un article assez inhabituel au vu de ce que je fais depuis le début du blog car on va parler beauté. Et comme vous avez pu le voir dans le titre, c’est parti pour ma routine (complète) de soin !


1. Les Cheveux


Pendant des années, j’ai bataillé avec mes cheveux. Ils sont gras aux racines mais secs aux pointes, ils ont tendance à avoir beaucoup de pellicules et en même temps de ça, ils tombent facilement. J’ai beaucoup utilisé les shampoings Head & Shoulders, sans arriver à me débarrasser de ces satanées pellicules, et ce jusqu’à ce que je comprenne que c’était ce shampoing qui me les amplifiait. J’ai également utilisé le Bain Divalent de Kérastase, qui me convenait très bien jusqu’à ce que je vois sa composition - laissant à désirer. Et c’est là que m’est venue une idée : pourquoi ne pas faire mon propre shampoing ? Je connais les protocoles de protection - appliqués sans arrêt depuis le début de mes études - et la pâtisserie est une de mes grandes passions. Bref, c’était parti !


Le fait de faire son shampoing soi-même permet de l’adapter complètement à nos cheveux, en tenant en compte de leurs spécificités. Par exemple, si vous avez les cheveux secs préférez utiliser des huiles végétales lourdes, comme l’huile d’amande douce ou l’huile de coco. Pour les cheveux gras, l’huile de noisette ou l’huile de jojoba sont plus recommandées car il s’agit d’huiles sèches. Au niveau des huiles essentielles, chacune a ses spécificités. Si vous souhaitez favoriser la pousse de vos cheveux, tournez-vous vers de l’huile essentielle de romarin ou d’Ylang-Ylang (attention, l’odeur est très particulière !). Contre les pellicules, ma favorite est clairement l’huile essentielle de Tea Tree et elle lutte également contre les cheveux gras. Si vous devez lutter contre des cheveux ternes, les huiles essentielles de citron et camomille sont très recommandées, tandis que pour apporter de la brillance l’huile essentielle de pamplemousse est top !


Voici ma recette actuelle de shampoing, faite pour combattre les pellicules et apporter de la brillance. Cette recette est tirée de ce site et je l’ai simplement adaptée.


Ingrédients :


  • 50g de SCI

  • 15 ml d’eau

  • 30g d’huile de coco

  • 50g d’argile blanche

  • 10g d’huile essentielle de Tea Tree

  • 10g d’huile essentielle de pamplemousse

  • Quelques gouttes de colorant alimentaire (facultatif)


Préparation :


  • Préparez un bain-marie. Pour cela, faites bouillir de l’eau dans une casserole et une fois l’eau à ébullition, retirez du feu et mettez un bol résistant à la chaleur dans la casserole.

  • Dans ce bol justement, mélangez le SCI et l’eau jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Si besoin, remettez la casserole sur la plaque à feu moyen.

  • Faites fondre l’huile de coco et ajoutez la hors du feu dans le bol. Mélangez bien avant de rajouter l’argile blanche. Mélangez vigoureusement jusqu’à obtenir une préparation homogène.

  • Incorporez les huiles essentielles et le colorant et mélangez une dernière fois.

  • Dans des moules en silicone préalablement lavés et séchés, versez la préparation.

  • Enfin, laissez reposer à l’air libre jusqu’à durcissement total (entre 24h et 48h).


Remarques : il y a quelques principes de précautions à avoir : ne jamais dépasser les doses, encore moins pour les huiles essentielles ! Et attention avec le SCI : il vaut mieux le réduire en poudre pour que le shampoing soit homogène mais dans ce cas, faites le sous la hotte de la cuisine, la fenêtre ouverte et en vous protégeant le nez et la bouche pour éviter un maximum d’inhaler les vapeurs et pensez bien à aérer après.


Et voici le résultat !


Autre chose que j’utilise régulièrement : le démêlant. Et comme vous pouvez vous en douter, je le fais aussi à la maison ! Et là, rien de plus simple : 20ml d’eau, 10ml d’huile d’amande douce et 2 gouttes d’huile essentielle de citron pour l’odeur ! J’y ajoute 1 goutte de vitamine E pour la conservation, sinon il est à utiliser dans les 10 jours et sur cheveux humides dans tous les cas.


Et c’est tout ! Je n’utilise rien de plus, mes cheveux sont en pleine forme grâce à ça et à vrai dire, je n’aime pas multiplier les produits ^^




2. Le Visage


J’ai une peau mixte à grasse et qui me pose beaucoup de problèmes, notamment au niveau de l’acné. J’ai commencé à en avoir à l’âge de 11 ans, au moment de l’entrée dans l’adolescence. Quelque chose de classique. À l’époque, je ne faisais rien, laissant simplement les années améliorer les choses. Mais au fil du temps, l’inverse s’est passé, la contraception n’aidant pas. J’ai donc commencé à mettre des produits, en commençant par la marque Yves Rocher et leur routine gommage/lotion/crème, à appliquer deux fois par jour. Ca a été un carnage. Ma peau me brûlait et j’ai petit à petit laissé tomber les soins du visage. J’ai ensuite fait un détour par la gamme Hyséac de Uriage, ce qui n’a eu aucun effet, avant de passer au naturel.


J’utilise donc pour nettoyer mon visage le savon solide Detox au Charbon de chez Aroma-Zone. Il est super, néanmoins j’ai la peau qui tiraille après, donc je dois bien hydrater après. Mais à part ça, il fait bien son job. Par contre, je nettoie mon visage qu’une fois par jour, pour éviter de trop l’agresser.


Au niveau du soin en lui-même, j’ai fait jusqu’à il y a peu mon propre mélange, adapté à mon type de peau. Je l’ai utilisé pendant plus de six mois sans en changer la recette, ce qui d’après ma chère amie Sirine (clairement plus experte en beauté que moi) a fait que ma peau s’y est habituée et le produit ne fait donc plus effet. Et l’acné étant un de mes plus gros complexes, j’ai décidé de me tourner à nouveau vers des crèmes issues de la pétrochimie. Ce n’est pas un choix facile pour moi car c’est en quelque sorte renier mes convictions au niveau de l’écologie, et c’est pour cela que je ne compte rester sur ces crèmes que quelques mois avant de reprendre à nouveau ma crème fait maison.


Mais je vais quand même vous donner ma petite recette puisqu’elle a fonctionné pendant très longtemps ! Et en plus elle est simplissime !


Ingrédients :


  • Une noisette de gel d’aloe vera

  • Quelques gouttes d’huile de jojoba (de mon côté j’utilise un flacon vaporisateur et je mets un à deux pschitt)

  • Une à deux gouttes d’huile essentielle de Tea Tree


Préparation :


  • On mélange tous les ingrédients dans le creux de la main et on fait bien pénétrer dans la peau. Et c’est tout !


L'huile de jojoba, un miracle pour les peaux grasses !

Autre chose que j’utilisais et que j’utilise d’ailleurs toujours dans les soins du visage c’est l’huile essentielle de Tea Tree pure appliquée très localement. C’est très simple, je mets une goutte de cette huile essentielle sur un coton tige et je l’applique deux à trois fois par jour sur les gros boutons, jusqu’à disparition complète de celui-ci. Il faut faire bien attention à l’utiliser seulement localement quand elle est pure car, comme toutes les huiles essentielles, elle peut être toxique à hautes doses.


J’essaye toutes les deux semaines de faire un masque à l’argile blanche avec un peu d’eau, pour purifier ma peau sans trop l’assécher, et de toutes les semaines faire un gommage, soit à l’éponge konjac, soit au yaourt et à la noix de coco quand j’ai le temps. À vrai dire, je ne le fais pas régulièrement, car j’ai un peu la flemme ou prendre soin de moi n’est pas forcément ma priorité certains jours. Mais je tiens quand même à vous donner la recette de mon gommage, qui rend ma peau toute douce !



Ingrédients :


  • 2 cuillères à soupe de yaourt brassé nature

  • 2 cuillères à soupe de poudre d’amande ou de noix de coco râpée

  • 2 cuillère à café de miel d’acacia

  • 2 gouttes d’huile essentielle selon le type de peau : ici j’utilise de la lavande vraie, mais on peut très utiliser de l’huile essentielle de géranium rosat si vous avez la peau mixte, de l’huile essentielle d’ylang-ylang si vous avez la peau sèche ou d’huile essentielle de pamplemousse si vous avez la peau grasse. Attention néanmoins avec l’HE de pamplemousse : elle photosensibilise la peau, donc si vous l’utilisez ne vous exposez pas au soleil avant le lendemain (et c’est le cas d’ailleurs pour la plupart des agrumes).


Préparation :

  • Mélangez tous les ingrédients.

  • Appliquez aussitôt sur le visage en faisant des massages circulaires. Si besoin, insistez sur les zones grasses mais évitez bien le contour de l’oeil.

  • Rincez à l’eau claire et appliquez vos soins habituels.


Faites bien attention au niveau du rinçage : la noix de coco a tendance à bien rester dans les cheveux autour du visage, donc le mieux est de vous lavez les cheveux au passage 🙂




Note : Cette recette, tout comme la précédente que j’ai légèrement modifié, vient du livre Huiles Essentielles : mode d’emploi écrit par Sylvie Hampikian. Je vous le conseille fortement si vous souhaitez débuter dans la cosmétique maison, il est très bien expliqué !

Trouvable ici à 10,99€ (Nature&Découvertes)



3. Corps/Hygiène


Au niveau de l’hygiène, j’ai également plusieurs recettes à vous transmettre. Mais tout d’abord, parlons un peu. J’ai la chance d’avoir la peau du corps plutôt normale : j’ai quelques plaques de sécheresse, mais rien de bien grave. Je n’ai pas besoin de faire des soins en particulier (hormis pour ma cheville, mais j’y reviendrai un peu plus tard), ma peau se porte très bien comme ça. Néanmoins, j’apprécie beaucoup faire mes produits moi-même et surtout savoir qu’il y a dedans, c’est pourquoi les soins que j’utilise sont entièrement faits maison ou du moins pour une grande partie.


Pourquoi une grande partie ? Car pour mon savon pour le corps, je pars d’une base de savon, le Melt&Pour. Le processus de saponification à froid est très complexe et nécessite une rigueur et des protections que je n’ai pas. En effet, le savon est la plupart du temps fait à partir de cristaux de soude caustique, qui sont très abrasifs pour la peau. Il est certes possible de s’en procurer et de faire son savon à base de soude à la maison, mais il y a tout un processus d’hygiène à appliquer que je ne préfère pas vous présenter, pour vous éviter tout risque de blessure (la soude a tendance à gicler quand elle chauffe).


Remarque : ici je parle bien de soude caustique, avec comme formule chimique NaOH, et non de bicarbonate de soude qui a pour formule brute NaHCO₃. Le bicarbonate est bien plus inoffensif et est couramment utilisé dans la cosmétique maison.


Une autre solution peut être les savons sans soude mais avec comme base des paillettes de savon (de Marseille, d’Alep…). Je ne vous présente pas non plus cette alternative ici car je n’ai testé aucune recette qui s’est avérée concluante. Néanmoins, le principe est le même qu’avec la base Melt&Pour.


Bref, assez blablaté, voici ma recette ! Elle est tirée d’une recette trouvée sur le net que j’ai adaptée pour que cela donne environ 100g de savon. Je ne retrouve pas la source mais j’éditerai si je retrouve ce site 🙂


Ingrédients :

  • 100g de base Melt&Pour (la mienne vient d’Aroma-Zone, vous pouvez la trouver ici)

  • 9g d’huile végétale (ici de l’huile d’amande douce)

  • 6 gouttes d’huile essentielle au choix, ici de l’HE de Lavande Vraie

  • 8 gouttes de vitamine E (pour la conservation)


Matériel :

  • Un saladier

  • Une spatule ou une maryse

  • un moule en silicone (ou un moule en métal tapissé de cellophane)

  • Une casserole (si vous faites un bain-marie)

  • Du cellophane


Préparation :


  • Coupez le Melt&Pour en morceaux et versez-le dans un saladier que l’on va faire chauffer au bain-marie ou au micro-ondes à basse température. Remuez à l’aide de la spatule.

  • Ajoutez l'huile végétale, l’huile essentielle et la vitamine E. Mélangez à nouveau avant de verser la préparation dans un moule en silicone.

  • Couvrez avec du cellophane et laisser refroidir 48 heures.

  • Vérifiez que le savon a bien durci avant de démouler.


Et voilà, c’est fini ! Ce savon peut être utilisé pour le corps comme pour les mains 🙂


Ici un savon bien entamé à la lavande :)


Après le savon, pourquoi ne pas faire son propre dentifrice ? Les avis divergent sur l’importance ou non du fluor dans le dentifrice. Pour rappel, le fluor est un élément chimique de la famille des halogènes possédant des propriétés de protection de l’émail dentaire des caries et de l’acidité des fruits. Néanmoins, il peut à haute dose rendre fragiliser l’émail et le rendre poreux (les fameuses taches blanches que l’on a parfois sur les dents). Il est également très toxique pour l’environnement.


Pour tout cela, mon dentifrice ne contient pas de fluor. Cependant, si vous êtes sensible aux caries, je vous conseille plutôt d’utiliser ce dentifrice maison en alternance avec un dentifrice classique, pour avoir quand même une petite dose de fluor (la dose maximale de fluor pour un adulte est de 4 mg/j, mais cet élément chimique peut également être présent dans l’eau ou dans certains types de sel, le sel fluoré notamment).


Ma recette vient de ce site et j’ai simplement adapté les huiles essentielles pour avoir un effet antibactérien et un goût qui me convenait.


Ingrédients :

  • 3 cuillères à soupe d’huile de coco vierge

  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude

  • 1 cuillère à café d’argile blanche

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée

  • 5 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse (facultatif)

Matériel :

  • Un bol

  • Une cuillère à café et une cuillère à soupe (pour le dosage et le mélange)

  • Un bocal avec couvercle pour conserver votre dentifrice

Attention : n’utilisez pas d’ustensiles en métal, cela inactivera les effets de l’argile.


Préparation :

  • Dans un bol, mélangez l’huile de coco avec le bicarbonate de soude et l’argile jusqu’à obtenir une pâte homogène.

  • Ajoutez les huiles essentielles, puis mélangez de nouveau.

  • Etape facultative : vous pouvez ajouter quelques gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse, qui a des propriétés antibactériennes et favorise une plus longue conservation de votre dentifrice.

  • Versez le mélange dans le bocal à couvercle pour le conserver. Votre dentifrice est prêt !

Pour utiliser ce dentifrice, rien de plus simple ! Humidifiez votre brosse à dents, placez un peu de dentifrice dessus à l’aide d’une spatule et brossez vous les dents comme d’habitude.


Remarque : au vu des chaleurs de l’été qui arrive, je vous conseille de placer votre dentifrice au frigo et de le sortir entre une demi-heure à une heure avant de vous brosser les dents. En effet, l’huile de coco fond aux alentours de 30°C et votre dentifrice sera bien plus difficile à manipuler.


Pour finir cet article, je vous propose une recette qui est plus un soin en lui-même. Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai des douleurs à la cheville droite due à une entorse non soignée pendant des années. Avant chaque séance de sport, je suis d’ailleurs obligée de protéger ma cheville d’une bande de tape (bande colorée que l’on voit régulièrement sur les sportifs de haut-niveau) et de ma chevillère pour limiter au maximum le risque d’entorse. Et après chaque séance, je suis sensée masser ma cheville avec un mélange d’huile végétale et d’huiles essentielles, mélange que je vous propose ici !


Remarque : comme vous pouvez vous en douter, je ne suis pas à l’origine de cette recette puisqu’il s’agit de la recette de ma kiné, que j’ai adaptée dans un plus grand format pour qu’il soit plus pratique. Et au vu de mes recherches, ce mélange peut servir pour toutes les douleurs dues à des blessures articulaires.


Ingrédients :


  • 60ml d’Huile de massage à base d’Arnica ou si vous n’en avez pas, de l’huile de soin neutre

  • 20 gouttes d’huile essentielle de gaulthérie couchée

  • 20 gouttes d’Eucalyptus citronné

  • 20 gouttes d’Hélichryse Italienne


Matériel :

  • Un flacon vaporisateur de 100ml

  • Un petit entonnoir


Préparation :


  • Versez l’huile de massage dans le flacon à l’aide de l’entonnoir. Ajoutez les huiles essentielles.

  • Refermez le flacon et homogénéiser.


C’est prêt ! Cette huile améliorée est à appliquer une à deux fois par jour sur les articulations douloureuses.


Une huile magique pour les douleurs :)


Et voilà, c’est déjà la fin de cet article ! N’hésitez pas à nous taguer sur les réseaux sociaux pour nous dire si vous avez testé ces recettes. Vous retrouverez Sirine le week-end prochain pour un nouvel article et en attendant, prenez soin de vous 😘


9 vues

Contact

Merci pour votre envoi !

 

©2020 par Sirine&Amandine. Créé avec Wix.com