Sirine&Amandine

Bienvenue chez Sirine&Amandine 🙂 Venez découvrir nos univers et nos passions au travers d'articles qui vous informeront et qui vous feront partager nos quotidiens ! Abonnez-vous à notre newsletter ❤️

 
 
 
 
  • sirineetamandine

L’art du thé #1 : Comment préparer un bon thé ?

Mis à jour : avr. 23


Coucou, c’est Amandine ! Aujourd’hui, on va parler d’une de mes passions les plus ultimes : le thé ! Il s’agira donc d’une série d’articles qui apparaîtront de temps en temps et qui viendront te renseigner sur cet art un peu particulier 🙂


Et pour bien démarrer, on ne va pas évoquer les différents types de thés en détails (je ne m’y connais clairement pas assez dessus 😅) mais comment bien les préparer. Un autre article sera sur mes marques préférées et détestées et pour la suite… L’avenir nous le dira !





Le Ba-B.a d’un bon thé : quel temps d’infusion pour quel type de thé ?


Bon, déjà, la base : il existe des thés noirs, des thés verts, des thés blanc, des infusions et des rooibos. Tous contiennent de la théine en différentes quantités, sauf les rooibos et les infusions. Les thés noirs en contiennent une forte concentration, d’où le fait qu’on les privilégie plus le matin (idéal quand tu te réveilles à 6h pour aller en cours et que tu as la tête dans le cul 😆). Les thés verts et thés blancs peuvent eux être consommés en journées car ils sont plus faibles en théines. Et pour les infusions et rooibos… C’est open bar !


Je pars toujours du principe que les thés et autres de ce type sont infusés à température proche de l’ébullition, même si cela varie en fonction des types de thés en réalité. Ma technique pour ne pas me prendre la tête est d’attendre une à deux minutes une fois que ma bouilloire a fini de chauffer l’eau. L’eau baisse légèrement en température et ça permet aux feuilles de thé de ne pas être totalement dénaturées.


Maintenant, parlons enfin de la durée de l’infusion. Ici, il s’agit de la durée pour une tasse de 250ml. Pour une théière, tu trouveras plus tard dans cet article les techniques adaptées.


Pour un thé noir, on laissera infuser le thé entre 4 et 5 minutes, en fonction de si on l’aime léger ou corsé.


Pour un thé vert, la règle est plutôt de trois minutes. Au delà, l’amertume du thé est trop présente et cela gâche la saveur de celui-ci, notamment s’il est parfumé.


Pour les thés blanc, le fait qu’ils soient souvent plus légers, on tourne aux alentours de 5 à 6 minutes, voire plus selon les goûts de chacun.


Et pour les infusions et rooibos, je prends comme base 5 minutes, mais cela peut être plus si l’on souhaite mieux sentir les parfums.



Quel matériel utiliser pour faire du thé ?


Cette question peut sembler bête, mais elle ne l’est pas tellement en réalité. Boule à thé ou sachets jetables ? Et quoi prendre pour doser ? Faut-il investir dans un bouilloire de compétition, avec minuteur et réglages de température, ou la vieille méthode à la casserole suffit?


Alors, sur le point du matériel pour infuser du thé en vrac, je suis partagée. Les sachets jetables sont clairement une horreur écologiquement parlant, mais les boules à thé avec des gros trous me dérangent, notamment sur le fait qu’elles laissent échapper des particules de thé qui peuvent s’avérer particulièrement désagréables au niveau du goût. Mon choix se porte donc plutôt soit vers des boules à thé avec un tamis serré, soit sur la petite invention qui fait mon plus grand bonheur : un tamis non pas sous forme de boule, mais qui se pose directement sur la tasse pour la laisser infuser en paix.


La tasse...
...Et son tamis !

Au niveau du dosage du thé, ma technique est très simple : une cuillère à café plus ou moins remplie en fonction des goûts pour une tasse de 250ml. Pas besoin de cuillère doseuse hyper perfectionnée pour commencer.


Enfin, pour le chauffer l’eau, une bouilloire classique suffit. Celle que j’utilise appartenait à ma mère et a au moins 20 ans ! Plus tard, si tu souhaites t’attaquer aux thés d’origine, une bouilloire avec températures réglables pourra t’être utile, car ces thés sont plus fragiles et donc plus facilement dénaturalisables.



Et pour les théières alors ?




Quand on veut préparer du thé pour plusieurs personnes, la théière est une bonne solution de gain de temps. Ma règle fonctionne sur l’hypothèse que l’infusion du thé est est une droite linéaire dépendant de deux facteurs : la quantité et la durée (facile non ? Bon d’accord, j’arrête avec les maths 😆).


Traduction pour les non-scientifiques et ceux qui ont la flemme : Si on augmente la quantité de thé, on va diminuer le temps d’infusion.


Exemple :

Je fais un thé qui doit infuser pour une tasse 5 minutes. Si je fais une théière d’1L, soit 4 tasses de 250mL, je dois faire infuser le thé 20 minutes si je ne mets qu’une cuillère à café (souviens-toi : 1 tasse = 1 c.c de thé). Ce qui est très long, non ? C’est pourquoi, je peux aussi mettre 2 c.c et ne faire infuser que 10 minutes. En effet, j’augmente par 2 la quantité donc je diminue par 2 la durée. Je peux donc aussi mettre 4 c.c et ne faire infuser que 5 minutes.


En résumé :

250 mL = 1 c.c = t (la durée)

1 L = 4x250 mL = 4 c.c = t

Ou

1L = 4x250 mL = 1 c.c = tx4

Ou

1L = 4x250mL = 2x2tasses = 2 c.c = tx2

En clair, pour un litre de thé, si tu mets une cuillère à café, tu multiplies le temps d'infusion par 4. Si tu en mets deux, tu multiplies par 2 et si tu en mets 4, tu gardes le temps d'infusion pour une tasse !


Voilà, c'est tout pour moi pour aujourd'hui ! J'espère que mon article t'aura été utile et je te retrouve pour ma part dans deux semaines pour un nouvel article 🙂 En attendant, n'oublie pas de t'abonner à notre newsletter et viens faire un petit tour samedi prochain, Sirine postera un article en béton !

Contact

Merci pour votre envoi !

 

©2020 par Sirine&Amandine. Créé avec Wix.com